• 14205 visits
  • 46 articles
  • 0 hearts
  • 20362 comments

Bienvenue 10/11/2014

Je vous souhaite la bienvenue sur le blog de ma jument !
Aurore de Chardet

Bienvenue


Bien le bonjour, je te souhaite à toi, cher visiteur la bienvenue sur le blog de ma première jument Aurore de Chardet. J'ai créé ce blog pour parler de mon quotidien avec Aurore. J'y raconterai nos aventures, posterai des photos, des vidéos... Pour ma part, je m'appelle Valérie, j'ai 28 ans et je monte à cheval depuis... Longtemps ! J'ai débuté l'équitation en vacances, mon père m'avait offert un stage découverte et depuis je n'ai jamais voulu arrêter. J'ai passé tous mes galops, jusqu'au galop 7 que j'ai eu en 2009 avant d'arrêter de monter en club. Aujourd'hui, je vis à Épinal, dans les Vosges (88) où j'exerce mon métier de photographe spécialisée dans les animaux de compagnie et l'équitation. Certains d'entre vous me connaissent déjà via le blog de Nina et de Golfite et pour les plus anciens, via le blog de Kristal de Cégé ou encore via celui de Gitan de la Vraine.


Un grand merci à Mélodie pour ton joli montage - Je suis répertoriée sur : Animolious



Objectif 10 000 commentaires sur cet article

NEWSLETTER 20/11/2014

L'histoire d'Aurore 11/12/2014

L'histoire d'Aurore

Aurore est une jeune trotteuse de 7 ans, elle doit mesurer un peu plus de 160 cm. Elle est née le 1er avril 2010 et c'est une fille de Giant Cat et de Kalinka Bella. Elle a eu l'entrainement pour les courses, c'était d'ailleurs une très bonne jument mais elle s'est malheureusement blessée. Rien de grave, c'est juste son jockey/cavalier/driver qui dans un élan de précipitation a oublié de lui mettre les protections sur les genoux et elle s'est touchée. Il n'y avait pas de boiterie mais par prudence, le vétérinaire l'a mise deux mois en arrêt. Son entraineur ne voulant pas garder un cheval qui ne sert à rien lui donne donc un délai d'une semaine pour être vendue avant de partir à la boucherie. Heureusement, elle a été recueillie par une association et c'est là qu'elle croise le chemin de ses anciens propriétaires qui l'ont tout de suite rachetée. La jument étant encore jeune pour travailler, elle a passé deux ans au parc à manger de l'herbe avec 9 autres chevaux. C'est malheureusement par manque de temps que ses anciens propriétaires décident de la vendre. Ça leur faisait mal au c½ur de la savoir dans le bon âge pour commencer à travailler et de ne pas pouvoir s'en occuper. C'est là qu'Aurore a croisé mon chemin et aujourd'hui, elle continue sa vie à mes côtés. C'est une jument timide, assez réservée au début et maligne comme un singe. Le chemin à parcourir est encore long mais on y arrivera. 💕

Nos objectifs 2018 08/12/2014

Nos objectifs 2018


_____ OBJECTIFS PERSONNELS

_______ ► Trouver un travail
_______ ► Signer un CDI
_______ ► Pouvoir continuer les photos d'équitation
_______ ► Me racheter une voiture
_______ ► Reprendre les cours d'équitation



_____ OBJECTIFS AVEC AURORE

_______ ► Aller la voir plus souvent
_______ ► Établir un planning de travail
_______ ► Prendre des cours
_______ ► Travailler à pied
_______ ► Changer de selle

Notre évolution 26/05/2015

Notre première année . 2014/2015

Notre évolution

L'année des découvertes et des premières fois. Première fois sur son dos, premières balades, premiers sauts, premières chutes, premiers doutes et premières remises en questions... Avec Aurore on se découvre, on s'accepte et on essaye de se comprendre. C'est difficile car je veux bien faire mais je fais des erreurs. A cheval j'ai du mal à trouver ma place et avec Aurore c'est un peu l'incompréhension. Elle m'accepte sur son dos et j'essaye d'avoir une monte la plus douce possible mais elle en profite et me promène... Malgré tout ça, elle a eu un déclic et j'arrive petit à petit trouver ma place et à prendre du plaisir.


Notre deuxième année . 2016

Notre évolution

Cette année, on continue sur notre lancée et on approfondi les bases. On commence sérieusement l'obstacle mais Aurore devient difficile. Son caractère n'arrange rien et les séances sont alors mitigées. Elle peux très bien être géniale comme être infecte... La moindre erreur de ma part et elle se braque. Il est donc difficile de terminer une séance sur quelque chose de positif. Je me suis remise une paire de fois en questions, j'ai essayé de changer, de lui proposer des activités qui lui font plaisir et je sens que malgré tout ça on arrive à progresser.


Notre troisième année . 2017

Notre évolution

L'année des blessures, donc autant vous dire que ce n'était pas notre année... On s'est blessée à tour de rôle ! Je me suis fait mal au dos en tombant au mois de février puis, je suis retombée deux mois plus tard et je me suis fait une entorse à la cheville. Aurore s'est à son tour blessée au mois de juin et a eu deux mois d'arrêt. En août, on est parti en rando mais elle s'est mise à boiter et l'ostéopathe lui a trouvé une tendinite. Mais à côté de tous nos malheurs, elle change, murit et c'est de plus en plus un plaisir de travailler avec elle. L'avantage c'est que cette année de pause forcée aura renforcée notre complicité.

Mois de février 2018 05/02/2018

Mois de février 2018


Lundi 5 février 2018 | De la neige

C'est la première fois depuis le mois de décembre que j'avais la voiture alors j'en ai profité pour aller voir ma jument. Je me suis levée de bonne heure et j'ai laissé mon chéri dormir pendant que j'allais au parc. Une fois sur place j'ai fait une caresse à tous les chevaux et j'ai donné à Aurore une ration de granulés. J'ai fait une distribution de carottes pour ne pas faire de jaloux. Baïsha était chaude comme une baraque à frites, elle galopait dans tous les sens, ruait et elle embarquait les autres chevaux dans son délire. Bon, elle boite toujours un peu mais au moins elle a le moral. Je voulais faire de jolies photos de ma jument dans la neige mais elle était d'humeur tactile. Elle me collait et passait son temps à me faire des câlins. Tant pis pour les photos au moins, on aura passé un bon moment toutes les deux.


Mercredi 7 février 2018 | Pansage et soins des pieds

Aujourd'hui j'ai prévu de goudronner les pieds d'Aurore et j'ai faillit être découragé en voyant le temps mais je me suis forcé à y aller. Une fois sur place, je vois Baïsha et l'autre isabelle arrivé en trottant. Ils étaient vraiment contents de me voir alors je leur ai donné une carotte chacun. Aurore n'est pas à vue, je décide donc de l'attendre et de l'appeler mais elle ne vient pas. C'est là que Baïsha m'a surprise car elle est redescendu en bas du parc en galopant et en hennissant. Sur le coup, j'ai pensé qu'il était arrivé quelque chose à ma jument mais elle est tout simplement allé la chercher. Elles sont toutes les deux revenues au grand galop et j'ai trouvé son attitude tellement drôle que je lui ai redonné une carotte quand elle est revenue. J'attrape Aurore et la sort du parc. Je la laisse brouter 10 minutes puis je l'emmène à l'attache pour lui faire un bon pansage. J'en profite pour lui nettoyer et lui sécher les sabots avant de lui mettre du goudron de Norvège. Les soins terminés, je lui donne ses granulés qu'elle mange en prenant son temps puis je l'emmène un peu brouter avant de la ramener au pré et d'attraper mon bus pour repartir.


Jeudi 8 février 2018 | Balade en main

Aujourd'hui je suis allée voir Aurore avec une amie et on s'est fait une petite balade à pied. Aurore aura été exemplaire, une brave petite jument. On s'est beaucoup arrêté pour discuter et elle restait arrêté à côté de nous. Je sais que c'est difficile pour elle de tenir l'arrêt en balade et je l'ai beaucoup félicité. Elle a énormément pris sur elle pour ça. Par contre sur le chemin du retour elle nous imposait un peu son rythme. Elle avait envie de rentrer et marchait d'un bon pas. Par contre, comme mon amie avait cours dans l'après-midi on a dû repartir et je n'ai pas pu laisser Aurore brouter. Je lui ai donné ses granulés et je l'ai ramené au pré. Au pire, elle voit le maréchal demain, je la laisserai brouter à ce moment là.


Vendredi 9 février 2018 | Visite du maréchal


Aujourd'hui, Aurore avait rendez-vous avec le maréchal. J'étais présente une bonne heure avant le rendez-vous car j'avais prévu de l'emmener dans le ruisseau pour lui nettoyer les membres. On est donc parti en balade à cru et en licol jusque dans la forêt pour la faire marcher dans l'eau. Aurore a été top tout le long. Bon moi j'ai eu la mauvaise surprise de découvrir une fois que j'avais mis les pieds dans l'eau que ma botte était trouée. J'ai donc fait le retour gelée. Une fois à pied, je lui passe un coup de brosse sur les sabots et les membres puis le maréchal est arrivé. Bon clairement les nouvelles ne sont pas bonnes. Aurore fait un début de fourmilière sur son antérieur gauche. Le maréchal l'a bien nettoyé puis me dit qu'il trouve ses pieds vraiment très moche. Il était démoralisé le pauvre... Vous l'avez peut-être remarqué sur les photos mais Aurore a un pied bot. Son pied est vraiment moche et ça lui donne une démarche un peu bizarre et c'est à cause de ce pied qu'elle est sujette aux tendinites. Le maréchal revient dans deux mois et s'il n'y a pas d'amélioration il faudra surement que je lui fasse passer des radios... On a envisager le pire et il m'a dit qu'elle devrait surement porter des fers orthopédiques. Après on envisage aussi le fait qu'elle se soit fait mal avec toute la boue accumulée ces derniers temps. Je peux continuer à la monter mais je ne dois pas forcer à gauche. Je goudronne ses pieds puis je lui donne ses granulés avant de la ramener au parc. Moi j'étais frigorifié et une fois chez moi, j'ai eu une migraine et je suis tombé malade.


Lundi 12 février 2018 | Pique-nique avec Titi

Aujourd'hui je suis allée voir les chevaux avec une amie. On avait prévue de pique-niquer pendant qu'Aurore mangeait ses granulés. Petit problème, on n'a pas vu Aurore... A vrai dire, il n'y a que Titi, la jument crème qui est venue nous voir. Je pense que les autres chevaux étaient cachés dans la "petite forêt" qui est plus bas dans le parc et qu'ils ne nous ont pas entendu. Du coup comme Titi est venue, je lui ai donné une petite poignée de granulés et j'ai passé un peu de temps avec elle. J'ai aussi partagé mon repas avec la jument. J'ai eu la flemme d'aller chercher Aurore en bas du parc, il y avait un peu de vent et comme je suis encore malade je n'ai pas voulu reprendre un coup de froid. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois.


Mercredi 14 février 2018 | Visite rapide - Aurore boite

Mois de février 2018

Aujourd'hui je suis passé vite fait rendre une petite visite à Aurore et je suis dégoutée car elle reboitait... J'ai regardé ses pieds et je lui ai fait quelques caresses mais j'étais complètement impuissante. Puis ça me fait tellement mal au c½ur de la savoir boiteuse et de ne pas en connaitre réellement la cause. Je pense que c'est à force de s'enfoncer dans la boue pour aller manger son foin. Elle doit se faire mal et ça m'attriste. Il y a aussi son histoire de fourmilière et de pied bot... Bref, je me pose pas mal de questions en ce moment...


Lundi 19 février 2018 | Visite avec Alexia

J'avais rendez-vous avec Alexia pour qu'elle me montre comment soigner la fourmilière d'Aurore. Je suis arrivé en avance pour aller chercher la jument et lui faire un bain de pied dans un seau histoire d'enlever la boue accumulée ces derniers jours. J'ai pas de douche à disposition alors c'est système D. Alexia est arrivée quand je terminais de lui nettoyer le dernier pied. On lui a pris l'antérieur et on a un peu curé l'intérieur de la fourmilière pour voir s'il n'y avait pas de cailloux bloqué dedans puis avec une seringue et on injecté de l'eau pour bien nettoyer en profondeur. Toujours avec une seringue, on a injecté du formol et c'est tout. Elle m'a expliqué qu'il fallait que je laisse le pied à l'air libre car c'est l'air qui tue la bactérie. Idéalement je dois lui faire les soins tous les jours ou tous les deux jours et je dois attendre que la corne repousse. Elle n'est pas trop infecté donc ça devrait aller relativement vite. Puis elle m'a dit qu'elle trouvait ma jument moche, qu'elle avait un poil de chèvre. Elle a un peu perdu d'état et avec Alexia on a décidé qu'il était tant de la couvrir. Je suis donc retourné la voir dans l'après-midi pour lui mettre une couverture sur le dos. Au moins elle ne brulera pas inutilement de calorie pour se réchauffer et ce qu'elle mangera ça lui servira à faire un peu de gras.


Mardi 20 février 2018 | Câlins et Likit

Mois de février 2018

Ce matin je suis passé rendre une petite visite à ma jument. Ce n'était pas prévu et ça fait un bien fou. Je suis resté une bonne demie-heure avec elle. Élodie nous faisait des photos et je suis trop contente du résultat. On avait aussi du Likit à la myrtille et on l'a fait gouter aux chevaux. Ils ont tous adorés sauf Aurore... Elle est compliqué cette jument car même moi j'ai bien aimé alors que je n'aime rien. Bon après c'est pas plus mal car je préfère lui acheter des carottes plutôt que du Likit. Sinon, elle ne boitait pas et ça c'est plutôt un point positif. Je retournerai la voir demain pour soigner sa fourmilière et la faire brouter à l'extérieur du parc.


Mercredi 21 février 2018 | Soins des pieds

On rentre dans une routine pas très intéressante à raconter... Je suis allée chercher Aurore au pré pour lui faire les soins de sa fourmilière. Je suis contente car le terrain était gelé et la boue qu'elle avait sur les membres avait séché. Je n'ai pas eu besoin de lui faire tremper le pied dans l'eau pour le nettoyer, un coup de brosse, un coup de cure pied et c'était fait. Elle a été super sage. Je lui ai donné ses granulés et je l'ai laissé brouter une bonne demie-heure avant de la remettre au pré.

Mois de février 2018

Mois de janvier 2018 07/01/2018

Mois de janvier 2018


Dimanche 7 janvier 2018 | Câlins et carottes

Aujourd'hui, j'ai rendue une petite visite à Aurore. J'étais tellement contente de la retrouver après ces quelques jours passés loin d'elle. J'ai commencé par faire plus ou moins le tour du parc, pour voir s'il n'y avait pas eu de dégâts à cause de la tempête mais rien. Puis Aurore est venue me faire un câlin. Bon après elle n'avait pas trop envie que je l'embête alors je me suis dit que j'allais repartir et en sortant du parc je suis tombée sur la dame qui donne des carottes. On a discuté une bonne demie heure puis en tournant la tête j'ai vu qu'Aurore était couchée. Je suis donc allée la voir le plus doucement possible et j'ai pu m'assoir à côté d'elle. J'ai pu le faire qu'une seule fois en trois ans de vie commune et la voir me faire confiance comme ça m'a énormément fait plaisir. Je suis restée à côté d'elle, à lui faire des caresses les plus douces possibles et à profiter du moment présent. Je voulais qu'elle se souvienne de ce moment comme étant agréable. Mais c'était sans compter sur Baïsha qui est venue nous embêter. Aurore a donc cherché à se relever et je lui ai donné une carotte pendant qu'elle était encore au sol. Elle est resté 2 minutes de plus avant de vraiment vouloir se relever. Elle ne me quittait plus, j'avais des étoiles plein les yeux et le sourire jusqu'aux oreilles. 💕


Jeudi 11 janvier 2018 | Un poney dans la ville


Branle-bas de combat aujourd'hui ! Il fait plus ou moins beau et j'ai décidé d'aller monter Aurore mais comme je n'ai pas la voiture cette semaine, j'y suis allé avec le bus de ville. J'avais pris uniquement le matériel dont j'avais besoin : deux brosses, un cure-pied, tapis, selle, filet, licol, séchante et une boite avec des granulés. C'était un peu la galère dans le bus, tout le monde me regardait avec des gros yeux mais moi ça me faisait rigoler. Une fois sortie j'avais encore tout le chemin à faire à pied et une fois au parc je croise le père de Paauline qui me dit que le propriétaire du parc va venir pour réparer un piquet. Je pose ma selle et le reste de mon matériel, je prends un licol et je vais chercher Aurore au parc. Là, je vois Baïsha vers le milieu du parc, elle me regarde alors je l'appelle. Comme c'est la dominante si elle vient tous les autres chevaux vont la suivre. Je siffle Aurore, elle dresse les oreilles et descend en trottant. A ce moment là je me suis dit que c'était cool car je n'avais pas à remonter tout le parc pour aller les chercher mais c'était sans compter sur l'intelligence très limité de Baïsha... Elle était à 20 mètres de moi quand elle a vu un monsieur avec une poussette démoniaque qui mange les poneys. Elle s'est mise à ronfler et a remonté tout le parc au galop entrainant avec elle les autres chevaux du parc. Le parc fait 7 hectares, il est en pente et j'ai été obligé de tout remonter à pied. Une fois en haut, les chevaux me regardaient bêtement et ont préférés restés dans leur foin plutôt que de venir me voir. Bref, une fois Aurore attrapée j'ai dû redescendre tout le parc car j'avais laissé mes affaires en bas. Je sors la jument et commence à lui faire un pansage quand le propriétaire du parc arrive. J'ai discuté avec lui tout en préparant la jument et il m'a dit qu'il aimerait la changer de parc pour l'été mais moi j'ai pas trop envie qu'elle bouge. Puis il m'a dit qu'il allait construire un rond de longe dans le parc. C'est génial pour travailler en liberté du coup j'ai encore moins envie de la mettre ailleurs. Une fois à cheval, je ne sais pas trop où aller alors je me dit qu'on va aller voir le terrain de foot et s'il est praticable on travaillera un peu. Comme je suis en bas du parc le plus court est de passer par la ville. J'essaye on verra bien, la jument regardait tout, les bandes blanches des passages piétons, les plaques d'égouts, les poubelles, les barrières, les gens, vraiment tout. Je la laissais rênes longues et la laissait regarder tout ce qu'elle voulait regarder. Je lui parlais aussi beaucoup et je lui faisais énormément de caresses. On est arrivé à un feux rouge mais comme j'étais sur le trottoir j'ai attendu pour traverser et tourner. Une fois la grande rue passée, je suis allé vers le terrain de foot et une fois sur place j'ai travaillé un peu au pas et 5 minutes au trot. J'ai pas voulu lui en demander plus car le terrain n'était pas top. On est donc rentré et j'ai voulu me refaire un petit kiffe et repasser en ville. Au retour Aurore était beaucoup plus détendue, elle ne regardait plus rien. Même la sirène des pompiers ne l'a pas dérangé. Elle est vraiment top comme jument. De retour au parc, je la desselle et la laisse en liberté sur la route pendant qu'elle mange ses granulés. On est dans une impasse donc ça ne craint rien. Je suis resté une heure avec elle, à la regarder brouter et à lui faire des câlins avant de la relâcher dans son pré car Edwige venait me chercher.


Samedi 13 janvier 2018 | Balade

Mois de janvier 2018

J'avais rendez-vous dans la matinée chez des gens que je connais et qui habitent à 200 mètres du parc de la jument pour y déposer mes affaires. Comme avec mon chéri c'est tendu et qu'il a gardé la voiture si je veux aller voir Aurore il faut que j'y aille en bus et clairement j'ai trimballé la selle jeudi et c'était un peu galère. Heureusement avec Élodie j'ai pu déposer mes affaires chez des amoureux des chevaux. Je leur ai donc dit que je viendrai monter cet l'après-midi histoire de profiter un peu du soleil. Je suis donc retourné voir Aurore après mangé et c'est vachement plus pratique de ne pas avoir d'affaires à transporter dans le bus. Une fois arrivé au parc, j'ai eu le plaisir d'observer un renard pendant 5 minutes avant qu'il ne s'en aille. J'appelle donc les chevaux et ils viennent me voir en trottant, c'est trop mignon. Je leur donne un bonbon chacun et j'attrape Aurore pour l'emmener chez les personnes à qui j'ai déposé le matériel dans la matinée. Ils étaient trop content d'avoir un cheval dans leur jardin. Ils ont aussi un trotteur et leur rêve est de pouvoir l'emmener chez eux une journée alors ils étaient super heureux d'avoir Aurore dans la maison. Elle a eu droit à des tonnes de câlins et de bisous pendant que je la préparais. Une fois à cheval, Aurore ne demandait qu'à avancer. Je l'ai donc emmené en forêt. On a fait une balade essentiellement au pas et j'en ai profité pour faire trempette dans le ruisseau. Elle a les membres couverts de boue et le fait d'avoir été marché dans l'eau lui a fait le plus grand bien. Sur le chemin du retour je l'ai laissé galoper un peu, elle était contente car elle attendait que ça. Elle a été exemplaire, dès l'instant que je suis repassé au pas elle était calme et elle a tenue l'allure. C'était un vrai régal de ne pas avoir à se bagarrer pour maintenir l'allure. Je suis trop fière des progrès qu'elle a fait. Une fois de retour, je desselle la jument et je lui donne ses granulés. Elle a réussi à racketter des carottes et des bonbons aux gens chez qui on était. Puis quand je rangeais ses affaires elle me suivait du regard, c'était trop mignon. Puis je l'ai ramené au parc, je l'ai fait passer par un chemin qu'elle ne connaissait pas et elle regardait vraiment partout. Une fois au pré, elle est allé boire un coup dans le ruisseau avant de rejoindre ses copains qui l'appelaient depuis une bonne heure.


Mercredi 24 janvier 2018 | Aurore boite :(

Mois de janvier 2018

Le temps était tellement pourri ces derniers jours que je n'ai pas pu aller voir Aurore plus tôt et qu'elle surprise de la trouver boiteuse en allant la chercher... Je lui donne un bonbon et la sort du parc pour l'emmener chez Jacques et Christine, les gens qui gardent mes affaires. Sur le chemin elle me faisait vraiment mal au c½ur car elle avait énormément de mal à marcher. Une fois sur place je demande si je peux la doucher pour lui enlever la boue qu'elle a accumulé sur ses membres. Jacques étant absent et l'eau pour le tuyau d'arrosage étant coupée, je lui ai fait un bain de pied dans un seau. Une fois les pieds propres, je lui sèche et lui cure pour voir s'il n'y a pas un cailloux de coincé mais rien.... J'en ai donc profité pour lui faire un pansage et plein de bisous. Une fois que Jacques est de retour, il installe le tuyau d'arrosage et va remettre l'eau en route. Je lui ai douché les deux antérieurs pendant 10 minutes et j'en ai profité pour passer un coup vite fait sur les postérieurs. Aurore était toute propre et j'ai pu la toucher de partout voir si elle n'était pas chaude, j'ai même palpé ses pieds à la recherche d'un éventuel abcès mais je n'ai rien trouvé. Je lui donne ses granulés et décide de la ramener au pré en la laissant brouter tranquillement. Une fois devant l'entrée du parc, je trouve la porte grande ouverte. Je compte les chevaux, ils sont tous là et je libère Aurore. J'essayerai de me trouver un moyen de transport cette semaine pour surveiller l'évolution de sa boiterie. Ma pauvre poulette ♥


Jeudi 25 janvier 2018 | Quelques nouvelles

Aujourd'hui, j'ai reçu un appel de la dame qui donne des carottes car on avait convenu que s'il y avait un problème elle me contacterait. Je vous laisse imaginer le coup de stress que j'ai eu quand j'ai vu son appel... En fait, c'était pour me dire que Baïsha était boiteuse et que lorsque qu'elle est repassé devant le parc la jument était couchée... Elle s'est donc inquiéter et a préféré me prévenir. J'appelle donc son propriétaire pour lui dire et pour lui demander de regarder Aurore. Il a donc nettoyer les membres des juments, a pris les pieds, regarder s'il n'y avait pas un abcès ou si elle ne s'était pas prise un coup mais il n'a rien trouvé... Moi je pense qu'Aurore a tout simplement mal aux pieds à cause de l'humidité. J'ai essayé d'appeler le maréchal pour avoir un rendez-vous mais j'attends qu'il me rappelle... Pour Baïsha, son propriétaire pense à une entorse et il va aussi faire venir son maréchal avant de prendre une autre décision. On se retrouve donc avec deux chevaux sur quatre de boiteux... Les pauvres loulous, j'espère que l'on va vite trouvé d'où vient le problème.


Samedi 27 janvier 2018 | Balade de la mort avec Tango

Mois de janvier 2018

Ce matin j'ai monté Tango, le poney d'Edwige et c'était très sportif. Le poney n'a fait que de me tester ^^ J'ai eu le droit à un écart de la mort qui tue à peine 2 minutes après avoir quitté les écuries et je vous laisse deviner la raison de cet écart... Et bien il n'y en avait pas, c'était un "petit" écart pour le plaisir. En plus le poney se supportait pas mon chien, il a passé son temps à vouloir le manger... On a traversé plusieurs champs mais les terrains était très gras donc on est restés au pas et ce n'était pas au goût de Tango. Il couinait, secouait la tête et me lâchait quelques coups de dos. J'étais morte de rire car c'était du jeu. On a continué notre balade et à un moment on a croisé une voiture. On s'est donc mis sur le bas côté avec les poneys et Tango a marché sur une branche qui est remonté et lui a chatouillé le ventre. Le poney ramener ses postérieurs sous lui, il a prit de l'élan et il a bondit avec une force que j'ai faillit me retrouver par terre. On a continué notre balade en traversant des champs. Tango était super excité, j'avais une bombe à retardement sous les fesses. J'ai eu le droit à plusieurs coups de dos avec le petit couinement qui va avec. Une fois de retour à l'écurie, on a fait quelques photos dans la carrière et on a dessellé les poneys.


Lundi 29 janvier 2018 | Aurore ne boite plus

Mois de janvier 2018

J'en ai vraiment marre de ce temps pourri, il ne fait que de pleuvoir mais aujourd'hui, je me suis bougé les fesses pour aller voir Aurore. Il pleut mais c'est pas grave, il faut que je lui rende une petite visite pour regarder comment évolue sa boiterie. J'ai donc pris le bus jusqu'au parc et j'ai eu la bonne surprise en arrivant de voir qu'Aurore ne boitait plus. Je décide quand même de la sortir du pré et regarder comment elle se débrouille sur un sol dur. Au pas elle ne tire plus la patte comme la semaine dernière, c'est donc très bon signe. Je la laisse tranquille le temps qu'elle mange ses granulés et j'ai pris le temps de l'emmener brouter. Elle avait son pas actif habituel c'est donc que ça va beaucoup mieux. Je l'ai laissé brouter une bonne demie-heure sur le bas côté avant de la ramener au parc. Sur le chemin du retour je l'ai fait trotter et il n'y avait aucun signe de raideur alors je suis contente. Une fois de retour au pré, elle ne m'a plus du tout calculé alors je l'ai laissé tranquille et je suis repartie. Elle aura quand même rendez-vous avec le maréchal de 9 février car même si elle ne boite plus, elle a quand même besoin d'un bon parage. Quand à Baïsha, elle doit avoir un abcès à l'antérieur droit car elle avait un pansement qui recouvre son pied.


Mardi 30 janvier 2018 | Petite sortie en main

Mois de janvier 2018

Ce matin, j'avais envie de profiter de ma jument avant de partir quelques jours à Nancy. Je me suis donc levé assez tôt pour prendre le bus et ne pas arriver trop tard. Elle était tellement dégueulasse, qu'avant toute chose, je lui ai fait un bon pansage. Je n'avais plus un cheval mais un tas de boue sur pattes. J'avais prévu une petite balade à pied jusqu'au ruisseau mais je me suis rendu compte que les chevaux avait fini leur foin et que la nouvelle botte n'était pas encore arrivée... Du coup j'ai fait en fonction des envies de la jument et je l'ai laissé brouter pendant deux bonnes heures sur le bord de la route. L'herbe étant bien humide ça lui a nettoyé les pieds. Je l'ai ai ensuite séchés et je lui ai fait quelques soins : un coup de goudron sur les 4 sabots et un peu de produit à tiques car ces sales bêtes sont déjà de retour. J'en ai ensuite profité pour lui donner ses granulés avant de la ramener au pré. En tout cas, cette petite sortie nous aura fait du bien à toutes les deux.

Mois de décembre 2017 01/12/2017

Vendredi 1er décembre 2017 | Balade enneigée


J'ai profité de la neige pour partir en balade avec Aurore et tester ma gopro. D'ailleurs, papa, si un jour tu passes par là, merci pour le cadeau. En balade Aurore aura été top, on a fait un petit trot, on a croisé un cheval, elle s'est retrouvé à genou car elle ne regardait pas devant elle puis ça lui ai un peu monté au cerveau mais j'ai réussi à faire redescendre la pression assez rapidement. On s'est fait un super galop, je me prenais toutes les branches bref, c'était sympa. Bon après le galop c'était difficile de calmer la jument mais j'ai réussi à avoir quelque chose de bien. Puis j'ai croisé une conasse en voiture, excusez moi du terme mais elle n'a pas voulu ralentir en passant à côté d'Aurore et elle a faillit toquer mon chien. Je me suis fâchée et j'ai mis la jument au travers de la route pour la forcer à s'arrêter et je l'ai insulté de tous les noms... Une fois de retour, je l'ai dessellée en liberté et je me suis occupée d'elle. Câlins, bisous, pansage, granulés, elle était contente. Puis pour la sécher, je l'ai laissé brouter avec sa couverture sur le dos. Bon j'en dis pas plus, je vous laisse regarder la vidéo.


Jeudi 7 décembre 2017 | Une séance difficile

Mois de décembre 2017

Aujourd'hui, je suis allé voir Aurore et j'avais envie de lui faire une petite séance de dressage sur le terrain de foot tout en faisant attention à ma position. J'ai fait presque tout le chemin sans les étriers, je descendais mon bas de jambe, tenais mon dos tout en laissant Aurore rênes longues. Une fois arrivé sur notre "carrière" j'ai commencé à reprendre mes rênes et à demander un peu de pli à la jument mais elle n'avait clairement pas envie de faire quoi que ce soit. J'insiste un peu et elle commence à me donner des choses par trop mal. Je décide donc de commencer ma détente au trot assis. Pour ne rien vous cacher, Aurore était infecte, tête en l'air, zigzag, changement de direction par contre, à ma grande surprise, moi j'étais à ma place. J'ai malheureusement abandonné très vite le trot assis pour du trot enlevé. Je demandais beaucoup de chose à la jument mais des choses très simple. Huit de chiffre, cercles, diagonales, doublés, transitions... Aurore se couchait à mort dans les virages alors j'essayais avec beaucoup de mal de la redresser... Je la laisse souffler puis essaye de travailler le départ au galop à partir du pas. Les départs étaient pas trop mal mais son galop était horrible... En plus, elle essayait de m'embarquer et de changer brusquement de direction. J'avais pris une petite cravache et lui mettais un petit coup sur l'épaule dès qu'elle essayait de fuir vers l'extérieur. Elle a très vite compris que la sortie était interdite. Comme je n'avais pas envie de me fâcher j'ai voulu lui faire plaisir et j'ai installé un petit obstacle de fortune. J'ai trouvé deux branches dans "la forêt" que j'ai posé sur un piquet. Lorsque j'ai voulu remonter, Aurore n'a pas tenue l'arrêt et m'a carrément poussé, mon pied s'est retrouvé coincé dans l'étrier et je me suis fâché. A la deuxième tentative la jument n'a pas bougé une oreille. Je lui ai montré l'obstacle et on est allé le sauter. Je l'ai fait deux fois à chaque main et j'ai senti qu'Aurore se faisait plaisir. Elle chargeait les barres et dessus je sentais qu'elle faisait vraiment le geste. Je l'ai donc laissé là-dessus et on est rentré. Sur le chemin du retour on se caillait les miches, on était en plein vent et j'avais vraiment hâte de rentrer. Une fois de retour je lui ai fait un gros pansage, je lui ai mis sa couverture sur le dos et je lui ai donné une grosse ration de granulés mélangé avec des pommes, des carottes et quelques petits morceaux de pain. Une fois qu'elle avait terminé, je l'ai ramené au pré en lui laissant le temps de brouter sur le bord de la route.

Mois de décembre 2017

_______________________________

Edit du 12/12/2017 - Madame j'ai la poisse le retour ! Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas embêté avec ça mais ma voiture vient de me lâcher. Elle est au garage, c'est une histoire d'embrayage, de volant moteur et d'émetteur/récepteur d'embrayage. Autant vous dire que la note est encore une fois salée puisque j'en ai pour un peu plus de 2 000 euros de réparation... J'en ai marre d'avoir la poisse avec mes véhicules... C'est le troisième qui me lâche cette année. Entre le camion qui ne pouvait plus passer les vitesses, la Mégane qui m'a fait un joint de culasse et maintenant la C5 à qui il faut changer l'embrayage, ça me gave. J'en ai vraiment marre marre marre marre d'avoir autant de poisse, surtout que j'essaye de prendre soin de mes véhicules.
_______________________________

Vendredi 15 décembre 2017 | Balade avec Ulma - Cours de dressage avec Rainette


J'ai tellement de chose à vous raconter et je pense que je vais vous faire un gros pavé. On a commencé la matinée tranquillement en regardant un Disney puis on s'est décidé à aller voir les chevaux vers 11h. On est allé les chercher au pré et on est parti en balade pendant presque deux heures et demie. On a trotté, galopé et on a même joué dans une flaque d'eau. Ulma était top, je me suis trop fait plaisir. Bon dans la flaque d'eau c'était un peu compliqué car il perdait beaucoup d'impulsion. En plus il me tirait vers le bas pour pouvoir mettre son nez dans l'eau. C'est un clown ce cheval. Le reste de la balade s'est très bien passé. Je ne vais pas vous en raconter plus et je vous invite à regarder la vidéo. Après la balade, on est allé au centre équestre où monte Alexia pour faire des baptêmes poneys dans une école. J'ai eu Saphir, un petit welsh alezan, très mignon et qui ne pensait qu'à manger. Il a fait sensation auprès des enfants et j'ai fait plusieurs tours avec lui. Ensuite, on a dessellé les poneys et on les a monter dans le camion pour les ramener à l'écurie. On range les affaires, on s'occupe des poneys et la monitrice nous attribue les chevaux pour le soir. Elle me demande qui est-ce que j'aimerais monter car je connais un peu ses chevaux mais je ne sais pas lequel choisir. C'est Alexia qui a choisit à ma place en disant "mets lui Rainette, elle a besoin de se redresser". Du coup la monitrice m'a attribué cette jument. J'étais contente car je n'aurais pas pensé à la choisir. Je vais donc la chercher au paddock et je commence à la préparer doucement dans son boxe. Ça fait du bien de reprendre quelques vieilles habitudes. Une fois prêtes, on se dirige au manège et on se met à cheval. Chaque cavalier gère sa propre détente au pas et au trot. Puis au bout de 5 minutes la monitrice nous dit de commencer à trotter assis. C'était un peu difficile au début car j'ai perdu l'habitude de m'assoir au trot mais j'ai très vite trouvé ma place. Ensuite on galope en faisant très peu de ligne droite puis la monitrice nous explique l'objectif de la séance : le galop à faux sur une serpentine. On commence au trot en exagérant l'incurvation et sans la changer. On fait deux passages à chaque main et on les laisse souffler deux minutes. Puis on change l'exercice, toujours sur une serpentine, on fait la première boucle au trot en demande au cheval de s'incurver puis on demande un départ au galop à faux en entamant la deuxième boucle. On commence à main gauche et clairement je n'ai pas réussi l'exercice... A chaque fois que je demandait un départ la jument partait à juste. A l'autre main, ça allait tout seul, je n'ai pas rencontré de difficultés. Puis on a recommencé à main gauche et là, j'ai dû faire l'exercice au moins 10 fois avant d'obtenir quelque chose de bien. La monitrice m'a dit que j'avais très bien monté la jument sachant qu'à gauche ce n'est pas son bon côté et qu'elle était contente car je n'ai pas laissé tomber en voyant que je n'y arrivait pas. On termine la séance par quelques extensions d'encolure et on laisse les chevaux marcher. Une fois à pied, je prends mon temps pour m'occuper de la jument. Je la brosse, lui cure les pieds et lui remets sa couverture sur le dos. La séance aura été difficile mais je me suis fait énormément plaisir. Merci Alexia pour cette super journée et merci Marie-Emilie de m'avoir accepté dans ton cours.


Mardi 19 décembre 2017 | Granulés et câlins

Mois de décembre 2017

Le moral n'était pas trop là cette semaine et cette petite visite à "ma chèvre" m'a fait énormément de bien. Elle a été très douce et très gentille avec moi, comme si elle avait compris que j'avais besoin d'elle. Bon à part quand je suis arrivée, elle avait les oreilles plaquées en arrière et elle a fait mine de se sauver quand j'ai tendu la main pour la toucher... Sinon elle a été très à l'écoute, c'était vraiment trop mignon. Je ne l'ai pas embêté et j'ai pris mon temps pour la laisser brouter et lui donner ses granulés. Une fois de retour au parc, elle ne voulait pas me quitter. Elle me regardait avec ses petites oreilles pointées vers l'avant. Elle était vraiment trop belle. Puis elle a passé 10 bonnes minutes à me lécher les mains et 20 minutes à me coller. On s'est fait de gros câlins pendant tout ce temps et elle avait l'air d'apprécier ce moment tout autant que moi. Je suis repartie quand elle qui a choisi de rejoindre les autres chevaux du groupe.


Mercredi 20 décembre 2017 | Visite de routine

Mois de décembre 2017

J'ai profité de mon dernier jour dans les Vosges pour aller voir Aurore. Il ne faisait pas très beau alors je me suis contenté de lui apporter des granulés. Je n'avais pas envie de la sortir du pré alors pour ne pas faire de jaloux, j'ai fait une distribution de carottes. Bien évidemment les carottes ont été mangées plus rapidement que les granulés et les autres chevaux sont venus embêtés Aurore. Je me suis donc amusés à les chasser. Les chevaux trottaient autour de moi tout en ronflant, ils étaient tous magnifiques. Une fois qu'Aurore avait fini de manger, elle s'est roulée à mes pieds puis elle s'est mise à faire comme les autres. Elle galopait dans tous les parc, la queue sur le dos. Elle était sublime, j'en ai pris plein les yeux, elle pétait la forme. J'ai eu droit à des cabrés, des coups de cul et des sauts de moutons. C'est tellement rare chez elle que je me suis contenté de la regarder.


Samedi 30 décembre 2017 | Baisse de moral - Granulés et câlins

Grosse journée déprime pour moi et Aurore est la seule qui ai réussi à me changer les idées... Ça ne va pas fort en ce moment car l'ambiance avec mon chéri est très tendue... Tellement tendue, qu'on a décidé de rompre dans la matinée. Je ne sais pas encore si notre décision est définitive mais pour l'instant on a pris de la distance. Enfin bref, je suis passé voir Aurore cet après-midi. Je n'ai rien fait avec elle, juste de gros câlins tout mouillés et une bonne ration de granulés. J'ai essayé de ne pas lui montrer que j'étais mal mais je crois qu'elle l'a quand même sentie. Elle était toute délicate avec moi et on a apprécié ce petit moment partagé à deux. On a même croisé la dame qui donne des carottes et on en a profité pour la racketter un peu. Aurore était contente et moi elle avait réussi à me rendre le sourire le temps d'une heure.


Dimanche 31 décembre 2017 | Dernière visite de l'année - Balade

Mois de décembre 2017

Aujourd'hui, je suis allée voir Aurore deux fois. La première fois le matin car je devais voir une cliente et on c'était donné rendez-vous au parc. J'en ai donc profité pour la sortir, lui faire des câlins et la faire brouter. Je suis restée une heure avec elle à profiter du moment présent. L'après midi, on a fait notre dernière balade de l'année. Je n'avais pas envie de me prendre la tête alors j'ai laissé la jument choisir ses allures et ses chemins. A ma grande surprise, on a fait que deux minutes de trot. On a fait que du pas, c'était top et j'ai pu me libérer l'esprit. On a même était faire trempette dans le ruisseau. Au moins ça lui aura nettoyer les membres de toute la boue que je n'avais pas réussi à enlever. Sur le retour Aurore a voulu s'arrêter brouter. Je lui ai donc détaché la muserole et je l'ai laissé brouter 20 bonnes minutes avant de descendre et de la desseller. J'en ai profiter pour faire des photos au couché du soleil et je l'ai ramené au pré en lui faisant un énorme câlin.



Mois de décembre 2017

MERRY CHRISTMAS AND HAPPY NEW YEAR
Vous avez eu quoi à Noël ? Je veux tout savoir !

Mois de novembre 2017 07/11/2017


Il est temps pour moi de faire un bilan car samedi 11 novembre, cela fera tout pile trois ans que je suis allée chercher Aurore au fin fond de la Meuse. J'étais toute excitée à l'idée d'avoir ma propre jument. Bien évidemment les débuts n'ont pas été faciles mais je ne regrette rien. Même si cette année n'aura pas été très glorieuse à cause de nos blessures à répétition je suis tout de même fière de tout ce chemin parcouru. Nous avons fait notre première randonnée qui malheureusement s'est terminée plus tôt que prévu pour nous. Aurore est rentrée pour la première fois dans ce petit ruisseau qui lui faisait tellement peur pour finalement réussir à rentrer dans une rivière. Au travail, Aurore a eu un déclic et me fait des séances de plus en plus extraordinaires. Le travail paye et j'arrive à me faire plaisir de plus en plus souvent mais tout cela ne serait pas possible sans toutes les personnes qui nous entourent... Je pense bien sûr à mon maréchal, l'ostéopathe, la dentiste, la sellerie La Cabriole qui me fait tellement de cadeaux, mon chéri, Alexia et toutes mes autres copines qui viennent me prendre en photo. J'ai donc pour l'occasion retrouvé pas mal de vidéos inédites, il y en que je ne pensais jamais utiliser, d'autres dont j'ignorais l'existence. Je vous ai préparé un petit montage qui résume nos trois années passées ensemble. Ma poulette, ma chèvre, elle me rend tellement heureuse, elle est merveilleuse !


Jeudi 9 novembre 2017 | Dressage sur le terrain de foot

Mois de novembre 2017

Aujourd'hui, j'ai la matinée pour moi, alors j'en ai profité pour monter un peu. J'en avais vraiment besoin car ces dernières semaines, je n'ai pas eu un moment pour moi. Je suis donc allée chercher Aurore au pré et qu'elle fut ma surprise de ne pas trouver un cheval mais un tas de boue sur pattes. Ça ne se voit pas trop sur les photos mais elle était vraiment toute cracra. J'ai donc passé une bonne demie-heure à la brosser avant de la seller. Une fois à cheval, on se dirige au pas rênes longues vers le terrain de foot. J'ai essayé de calculer mon temps pour y aller et en y allant vraiment tranquillement j'ai mis 25 minutes. Une fois sur le terrain, j'ai commencé à plier gentillement la jument mais elle n'était clairement pas disposée... Tant pis, j'essaye de l'avoir bien au pas et on prend le trot. Là j'ai fait plein de figures de manège. Cercles, diagonales, doublés avec pleins de transitions. Aurore était top alors j'ai voulu tenter un truc que l'on avait jamais réussi à faire : le départ au galop à partir du pas. Et bien à ma grande surprise, Aurore a très bien compris l'exercice. Je lui ai demandé de la faire plusieurs fois aux deux mains et elle a vraiment été top. Je la laisse souffler et cherche à ce qu'elle se plie et révise un peu la cession à la jambe mais même après la détente, elle n'est pas disposé à le faire. Tant pis, je lui redemande un départ au galop pour la laisser sur quelque chose de positif. Les 5 premières minutes sur le chemin du retour étaient sportives. Aurore n'arrivait pas à faire redescendre la pression mais elle m'a littéralement surprise. J'ai réussi à faire les 20 dernières minutes, dans un petit pas, rênes longues. J'étais vraiment trop trop fière d'elle. Comme quoi, les balades avec les autres chevaux lui font du bien. Une fois à pied, je m'occupe d'elle, je lui donne ses granulés, lui graisse les pieds suivit d'un gros pansage. Mais comme elle ne sèche pas, je décidé de la laisser au pré avec sa couverture. Je viendrai lui enlever après manger. Quand je suis retournée voir Aurore pour lui enlever la couverture et elle m'a fait la surprise de ne plus l'avoir sur le dos... Je vais voir sous l'abri mais la couverture n'y est pas... Son parc est très grand puisqu'il fait 7 hectares alors je ne vous raconte pas la galère pour retrouver une couverture perdue. Heureusement, je connais ses habitudes alors j'essaye de faire ses parcours habituels mais rien. Je vais donc voir sous les arbres, mais je ne la trouve pas non plus. Aurore me suit, elle est pot de colle alors on s'autorise un moment câlin. Au bout de 45 minutes je désespère et je me demande si quelqu'un n'est pas venu lui voler directement sur le dos. Par chance, je la retrouve alors que je ne cherchais plus vraiment mais malheureusement, je l'ai retrouvé cassée. Aurore a dû se rouler avec la couverture et quand elle s'est relevée elle a dû s'emmêler dedans. Comme je n'avais pas de sangle ventrale je ne vois que ça. Tant pis, je suis bonne pour racheter une séchante en attendant de réparer celle-là !


Mercredi 15 novembre 2017 | Au revoir grand-mère Endora

Je n'ai pas les mots et il est difficile pour moi d'écrire à cette heure-ci mais c'est avec tristesse que je consacre un dernier hommage à Endora, la jument d'Alexia. J'aurais tellement voulu être à ses côtés pour la soutenir mais faute de mieux, nous étions au téléphone. Il faut se dire que c'était la meilleure décision à prendre, qu'elle aura eu une très belle retraite et qu'elle aura eu tout l'amour qu'elle méritait. On s'y attendait plus ou moins, on le savait mais on espérait qu'elle passe un ou deux hivers de plus. Alexia, si tu passes par là, sache que tu as tout mon soutien et que tu peux compter sur moi. Je te fais plein de gros bisous et te souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve difficile.


Jeudi 16 novembre 2017 | Journée chez Alexia

Mois de novembre 2017

A la base, j'avais prévu de partir en balade avec Aurore mais les circonstances ont fait que j'ai préféré passer la journée avec Alexia. Je vous passe les détails de la matinée car ça ne regarde personne et parce que c'était assez glauque... Par contre, on a passé un très bon après-midi. On a ramener le poney au pré avec les autres chevaux pour ne pas qu'il se sente seul et on s'est arrêté en chemin pour faire des photos. Le pauvre poney, on lui jetait des feuilles sur le dos pour avoir un effet sympa sur les photos. Et bien, il n'a pas bougé une oreille et il s'est vraiment pris au jeu car il attendait gentillement qu'on lui lance les feuilles. Il est vraiment top ce petit shetland et perso, j'en suis tombé amoureuse. Ensuite, on a encore fait des photos mais cette fois-ci d'Ulma et de Soprano. J'aurais bien voulu les sortir du parc mais on n'avait pas pris de licols. Puis on n'a pas voulu prendre le risque de les sortir avec juste une longe car le froid les rend un peu électriques en ce moment. On a terminé notre journée ensemble en préparant les filets à foin et en allant les accrocher dans le parc. Malgré la matinée pas très sympa, on a quand même réussi à se changer les idées en passant une bonne journée en compagnie des chevaux.


Mercredi 22 novembre 2017 | Obstacle


Aujourd'hui, j'avais prévu une petite séance d'obstacle. Je suis donc allé chercher Aurore au pré et je l'ai préparé. Élodie m'attendait sur le terrain de foot pour me filmer un peu. Sur le trajet Aurore m'a vraiment surprise. J'étais au pas, rênes longues et même que j'ai trotté un petit peu et j'ai réussi à revenir au pas calmement. Une fois sur le terrain de foot, je commence ma détente. Je ne lui demandais rien de spécial, juste être calme et moi j'essayais d'avoir le moins de main possible mais du coup j'avais les rênes un peu longues. Puis j'ai commencé à enchainé sur l'obstacle. J'avais positionné un petit vertical dans la diagonale et j'ai fait plusieurs passages. Aurore était bien alors j'ai demandé à Élodie de me placer le vertical sur la piste et de monter un peu la barre. La dernière fois que j'avais mis un peu de hauteur à la jument elle n'a jamais voulu sauter... J'avais comme objectif de passer de l'autre côté, peut importe l'abord, elle n'avait pas le droit de s'arrêter. Je l'ai donc laissé la laisser faire histoire de voir comment elle se débrouillait toute seule et elle m'a épaté. Bon quand on regarde la vidéo ce n'est pas extraordinaire mais pour Aurore c'est déjà beaucoup. Puis j'ai eu des sensations que je n'avais jamais eu avec elle et je me suis fait super plaisir. Le chemin du retour s'est tout aussi bien passé, j'ai réussi à l'avoir calme sur une grande partie du trajet. J'ai croisé ma prof de français que j'avais eu en 6ème, j'ai discuté 5 minutes avec elle et Aurore tenait l'arrêt alors qu'on rentrait. Je ne sais pas ce qu'elle a en ce moment mais elle m'épate. Une fois à pied, je lui mets sa nouvelle couverture sur le dos et je m'occupe d'elle à fond avant de la ramener au pré.


Jeudi 30 novembre 2017 | Visite avec Justine - Premières neiges

Mois de novembre 2017

Il neige alors on en a profité pour faire quelques photos sous les flocons. Aurore avait plus envie d'aller manger ses granulés qu'autre chose mais on a réussi à avoir des photos vraiment sympa. J'en ai aussi profité pour lui essayer son nouveau licol que j'ai eu pour mon anniversaire. D'ailleurs Alexia si tu passes par là, il lui va trop bien, la taille est parfaite, je l'adore. Ensuite, Aurore a dévoré sa ration puis sur le chemin du retour, elle a vu la dame qui donne des carottes. Elle a dressé les oreilles et s'est dirigé vers elle d'un pas actif. C'était trop drôle car d'habitude quand je la ramène au pré, elle s'arrête tout les mètres pour prendre un brin d'herbe... Elle était contente car du coup elle a eu sa carotte mais bon, c'est pas comme si elle en avait eu un kilo 5 minutes plus tôt dans sa ration. On aura fait une petite balade avant de la ramener au pré.

_______________________________

Mois de novembre 2017

ENDORA DE LA BARRE - 01/05/1992 - 15/11/2017 (l)

Mois d'octobre 2017 10/10/2017

Mois d'octobre 2017


Vendredi 6 octobre 2017 | Dix minutes à cru

Aujourd'hui, je suis allée voir Aurore dans le but de travailler un peu la descente d'encolure et la direction mais c'était sans compter sur la flemme qui m'envahissait. Du coup j'ai monté, mais à peine 10 minutes, j'étais dans le parc, au pas, à cru et en licol puis finalement, j'ai demandé à Aurore de s'arrêter et on est resté à l'arrêt. Je lui faisait des câlins, penché sur son encolure pendant que les autres chevaux se battaient en face de nous. Aurore est restée très zen, elle n'a pas bougé une oreille alors je l'ai laissé tranquille et je suis descendue. On a continué à se faire des câlins mais à pied. Puis pour la récompenser et pour passer du temps avec elle, je l'ai sorti du parc et je l'ai laissé brouter un petit quart d'heure avant de la relâcher avec ses copains. J'adore quand elle m'offre des séances comme ça, elle a été très exemplaire !


Lundi 9 octobre 2017 | Balade à cru et en licol

Mois d'octobre 2017

Cet après-midi, ma maman m'a proposé de prendre ma jument et d'aller avec elle aux champignons. Je suis donc allée chercher Aurore au parc et on est descendu à pied dans la forêt. Aurore était très drôle car qui dit champignons, dit aussi prendre son temps et elle attendait ma mère à chaque fois qu'elle était trop derrière nous. Après une demie-heure à pied, je me trouve un montoir et je me hisse sur ma jument. Bien évidemment elle n'a pas attendu que je sois complètement à cheval. J'ai donc fait quelques mètres en sac à patate avant de réussir à l'arrêter et passer ma jambe de l'autre côte de la jument. C'était la première fois que je partais en balade avec elle à cru et en licol et je n'avais pas totalement confiance en elle. A l'aller elle était top, elle marchait en prenant son temps, tenait les arrêts... Par contre, une fois sur le chemin du retour elle a carrément déconnecter son cerveau et plus j'avançais pire c'était. Au début elle tenait les arrêts, puis petit à petit, c'est plus difficile pour elle d'attendre ma mère qui cherchait ses champignons. C'est simple, plus j'approchais de la maison, plus je l'arrêtais dos au chemin du retour. Les démarrages étaient de plus en plus violent et comme je n'avais pas envie de tomber, j'ai dit à ma mère de me rejoindre au pré. Une fois à pied, je la brosse, vérifie ses pieds car j'ai l'impression qu'elle me fait un petit dédoublement de la ligne blanche et je lui donne à manger. Elle était fatiguée de sa balade, elle ne faisait que de bailler alors en attendant ma mère et pour l'occuper, je l'ai emmené brouter. Une fois ma mère de retour, elle m'a fait deux ou trois photos et j'ai remis Aurore au parc. Elle a posé sa tête sur mon épaule deux minutes puis elle est partie rejoindre les autres chevaux.


Vendredi 13 octobre 2017 | Cours de dressage avec Alexia

Mois d'octobre 2017

Aujourd'hui, Alexia est venue nous voir pour nous donner un cours de dressage et clairement on en a chié toutes les deux. Déjà, elle m'avait prêté sa selle à prédominance dressage du coup niveau position, j'étais à ma place. J'ai commencé ma détente au pas, Alexia m'a fait m'appuyer sur un dispositif de barres au sol déjà installé en cercle dans le parc. Je devais donc tourner autour au pas, sans précipitation et en essayant d'incurver la jument. C'était très compliqué car Aurore est un vrai bout de bois et elle avait tendance à se braquer. Une fois l'exercice réussi à compris par la jument, on a abordé la cession mais en ligne droite. C'était difficile autant pour elle que pour moi car je n'arrivais pas à comprendre l'exercice et je m'emmêlais dans mes aides. Il a donc fallut que je réfléchisse un peu pour comprendre ce qu'Alexia voulait avant de proposer à Aurore de le faire. C'était encore une fois très compliqué mais Aurore a compris ce que j'attendais d'elle. Je ne lui ai pas demandé grand chose, juste quelques foulées à chaque passage et je l'ai laissé là-dessus. Elle était trempée et moi j'en pouvais plus. On a marché une bonne dizaine de minutes rênes longues tout en cherchant la descente d'encolure. Je suis tellement contente d'elle, pour une fois que j'arrive à passer une séance dans le calme sans trop d'énervement de la part de la jument, ça fait énormément plaisir. Une fois à pied, je m'occupe d'elle, je la brosse et lui graisse les pieds pendant qu'elle mange ses granulés. Puis avec Alexia, on l'a emmenée brouter sur le bord de la route. Aurore était vraiment contente du temps que je passais avec elle. Une fois au pré, elle s'est roulée, elle est allée boire un coup et après elle s'endormait debout. Ma pauvre poulette, elle n'a pas l'habitude des séances comme ça et elle était vraiment fatiguée.


Lundi 16 octobre 2017 | Balade à pied avec Justine

Mois d'octobre 2017

Ce matin, je suis partie en balade à pied avec Justine, ma belle-s½ur. On est donc allé chercher Aurore au pré, Justine lui a fait un pansage pendant que je lui faisais une natte d'étalon. Moi qui aime que les chevaux de selle aient la crinière courte, je ne pensais jamais faire ce genre de coiffure à ma jument... On prends l'appareil photo et on part en forêt. Aurore aura été super sage et super patiente. J'en ai donc profité pour lâcher la jument et Justine m'a fait plein de jolies photos. Je suis vraiment contente du résultat. Sur le chemin du retour, on a laissé Aurore brouter. Sans oublier tout le reste habituel : câlins, soins et granulés avant de remettre la jument au parc.


Lundi 23 octobre 2017 | Un petit goûter 🍎

Cet après-midi, je suis allée voir Aurore avec Justine et deux de ses copines. On avait plus ou moins prévu de partir en balade mais en arrivant au parc, j'ai vu la pluie arriver... Tant pis, on restera à pied. J'ai donc sorti Aurore du parc, les filles lui ont fait un petit pansage et je lui ai donné un petit goûter. Je lui ai acheté des pommes et des carottes que j'ai mélangé à sa ration de granulés. Ensuite, on l'a laissé brouter un petit quart d'heure sur le bord de la route. Aurore était contente de sa petite sortie mais elle était quand même pressée de retourner au pré.


Mercredi 25 octobre 2017 | Balade avec Charline & EasyBoy

Mois d'octobre 2017

Aujourd'hui, j'ai rejoint Charline à la ferme et on est parti en balade toutes les deux avec nos poneys. J'ai été en tête tout le long de la balade et c'est Aurore qui choisissait les chemins. On a passé le mois à faire du pas et elle était super contente de trotter et galoper un peu en forêt. Elle était un peu chaude et voulait faire la course avec EasyBoy. Puis j'ai parlé d'un terrain de foot à Charline où on pouvait monter et on a décidé de s'y rendre. Malheureusement je n'ai pas retrouvé le chemin que je voulais emprunter alors on a fait un peu de ville. On a croisé des enfants, ils ont fait des photos et des caresses aux chevaux. Ça nous a fait une petite pause de 5 minutes puis on s'est remise en route vers le terrain de foot. Une fois arrivé, j'en ai profité pour travailler un peu Aurore. Je lui ai fait une petite détente de 5-10 minutes aux trois allures. Elle était géniale, je me suis trop fait plaisir. Travailler sur un terrain plat, ça change la vie et je pense que je reviendrai régulièrement. Avec Charline on a fait quelques photos avec nos téléphones et on est reparti. Sur le chemin du retour, on a galopé dans un champ. Ça a fait chauffer Aurore pour le retour mais j'étais trop contente d'elle. Une fois à la ferme, je dit au revoir à Charline et je remonte au pré. Aurore était trempée alors je lui ai mis sa séchante sur le dos et je l'ai brossé pendant qu'elle mangeait ses granulés. J'avais mis le reste de pommes et de carottes que je ne lui avait pas donné lundi. Elle était contente et c'est le principal. Je lui ai aussi fait des soins pour ses pieds et je l'ai laissé brouter le temps qu'elle termine de sécher. Une fois au pré, j'ai passé un petit moment privilégié avec Baïsha, elle voulait que je lui gratte les mamelles alors je lui ai fait pendant une dizaine de minutes. Puis la nuit est tombée et je suis repartie.


Samedi 28 octobre 2017 | Balade avec Manon & Ebella - On a échangé nos poneys

Mois d'octobre 2017

Cet après-midi, j'avais rendez-vous avec Manon pour une petite balade. Je suis donc allé chercher Aurore au pré et j'en ai profité pour la déguiser. Je lui avais mis une toile d'araignée sur les fesses ainsi qu'une araignée en peluche sur la tête. J'ai aussi assorti les couleurs et elle était trop belle comme ça. Une fois à cheval, j'ai rejoint Manon à la ferme. Elle avait déguisé sa ponette en licorne. Elle avait un bonnet ainsi que les sabots dorés. J'ai fait la même balade que la dernière fois et je suis contente car j'ai plus ou moins réussi à trouver le chemin que je ne retrouvais plus. Une fois arrivé au terrain de foot, Manon a eu la surprise de voir que j'avais installé un obstacle. On s'est donc amusé à le sauter à tour de rôle puis on a échangé nos chevaux. Les 3 premières minutes sur Ebella étaient horribles. C'est simple, je n'arrivais pas à trouver ma place sur la ponette. Elle est très compact physiquement et je n'avais rien devant ni derrière. En plus au galop elle fait énormément cheval à bascule. J'ai quand même sauté avec et c'est seulement là que j'ai trouvé les boutons. Je me faisais tellement plaisir que Manon a monté les barres et j'ai retrouvé des sensations que j'avais perdues. C'est simple, je suis tombée amoureuse d'Ebella. Ensuite Manon a essayé de sauter avec Aurore. Elle m'a dit qu'elle ne répondait à rien du côté droit et qu'elle tenait tête à son cavalier. Elle était aussi surprise de voir qu'il fallait la monter avec beaucoup de jambes. Moi je ne me rends pas compte de ça car j'ai tellement l'habitude de la monter mais ça fait du bien d'avoir un avis extérieur. Puis au galop et à l'obstacle Manon m'a dit qu'on ne sentait rien dessus qu'elle avait l'impression d'être complètement à plat. Et c'est vrai que pour avoir monté Ebella, les sensations sont complètement différentes... Mais elle a quand même bien aimé ma jument et m'a dit qu'avec un peu plus de travail je pourrai obtenir de belles choses. Elle m'a aussi conseillé de lui faire une petit leçon de jambes du côté droit quand elle ne répond pas car justement, elle a tendance à s'appuyer sur la jambe et ne plus la sentir. A méditer pour la prochaine fois. On a ré-échangé nos poneys et on est rentré car la nuit n'allait pas tarder à tomber. Une fois de retour, je me suis occupé d'Aurore. Câlins, soins, granulés et je l'ai remise au pré.


Mois d'octobre 2017